Un investissement locatif sans apport, c’est possible ?

En dehors de l’achat d’une résidence pour l’utiliser personnellement, vous pouvez aussi vous pencher vers l’investissement locatif. Il est question ici d’acheter un logement dans le but de le louer ensuite. Or, près de 60 % des crédits immobiliers destinés à financer un investissement locatif sont accordés sans apport. Oui, bien sûr, il est vrai que les banques réclament un apport personnel, mais si vous réussissez à préparer un dossier en béton, vous pourrez obtenir un prêt sans apport. Pour cela, il faut comprendre le fonctionnement des choses et surtout respecter certaines conditions pour l’obtenir.

Apport personnel : pourquoi les banques demandent cela ?

Que ce soit pour un investissement locatif ou encore pour l’acquisition d’une résidence, la banque exige souvent un apport personnel. Vous devez savoir que l’apport permet de rassurer les banques de plusieurs manières.

Avoir un apport permet déjà à la banque de savoir que vous stable financièrement. Cela veut dire que vous avez réussi à épargner de manière régulière sur le long terme. Ça déjà, c’est un gros point pour vous lorsque vous déposez votre dossier de demande de crédit.

La plupart des banques réclament souvent environ 10 % du prix d’acquisition. Cette somme sert souvent à couvrir les frais annexes à l’opération de prêt. Par exemple les frais de notaire et de garanties.

Si toutefois, vous n’arrivez plus à rembourser votre crédit, la banque pourra reprendre son argent en procédant à la vente du bien en question.

Il est donc possible d’obtenir un prêt immobilier sans apport. Vous pouvez bénéficier d’un emprunt supérieur au prix du bien. Les frais supplémentaires sont payés cette fois-ci de votre poche. Ainsi, si vous souhaitez effectuer des travaux sur votre bien, la marge vous permettra de le faire sans problème.

Qui peut obtenir un crédit immobilier sans apport ?

Il est vrai que vous pouvez obtenir un prêt sans apport pour acquérir votre résidence principale, mais nous nous concentrons particulièrement sur l’investissement locatif.

Cela ne veut pas dire que vous devez déjà être propriétaire avant d’emprunter sans apport. Sauf que la banque sera plus réticente à vous emprunter un montant supérieur au prix du bien si vous n’êtes pas déjà propriétaire.

Déjà, là, il vous sera difficile de faire passer votre projet. Car la banque ne veut pas que vous soyez bloqué dans l’acquisition de votre résidence principale, parce que vous avez atteint le seuil d’endettement. Mais il y a toujours des alternatives que vous pouvez exploiter.

Vous épargnez peut-être dans le but d’acquérir votre résidence, mais vous ne voulez pas l’investir dans un bien locatif. La banque comprendra si vous amenez des preuves.

Si vous n’avez pas les fonds, alors là, il va falloir monter un dossier costaud qui prouvera que votre projet en vaut la peine.

Comment investir dans l’immobilier sans apport ?

L’investissement locatif semble souvent à vue d’œil être une excellente affaire, sauf qu’il faut bien faire quelques nuances.

· L’emplacement

L’emplacement, c’est une règle d’or en matière d’immobilier et sachez que votre projet ne pourra pas y échapper. Pour que votre bien lit rentable, il doit séduire, ainsi son cadre doit être assez favorable. Veillez donc à ce que votre bien soit implanté dans une ville réputée pour son potentiel touristique, ou pour l’attrait de son bassin d’emploi, ou encore pour son charme. Le quartier choisi est également très important pour attirer encore plus de personnes. Il est clair qu’un bien situé en centre-ville n’aura pas le même potentiel qu’un autre situé en périphérie. Toutefois faites bien vos calculs pour trouver la bonne formule pour vite rentabiliser.

Afin que votre maison soit habitable et pour qu’elle attire le maximum de personnes, il faut que vous fassiez des travaux de rénovation.

 

· Les charges liées à l’investissement locatif

Bien avant d’obtenir un prêt pour un investissement locatif sans apport, il faut tenir compte de toutes les charge telles que :

– La taxe foncière

– Les assurances

– Les mensualités que vous remboursez pour votre résidence principale et aussi pour celle du projet locatif, en passant par l’assurance de prêt.

– Les frais de gestion

– Les possibles frais d’agence (si vous désirez confier la location à un tiers)

Il faut absolument que ces charges apparaissent clairement dans votre dossier de demande de prêt sans apport.

 

· Le rendement locatif

Il est très important de procéder déjà à un calcul afin de déterminer combien vous pouvez louer votre logement. Il existe des outils de simulation ville par ville qui peut vous aider. L’objectif, c’est de gonfler artificiellement le loyer afin de séduire la banque.

Le rendement locatif doit être calculé. Sachez que s’il est élevé vous avez plus de chance de faire passer votre dossier. Faites bien vos analyses et choisissez un bien qui vous apporte plus de possibilités.

Optimiser son dossier pour l’investissement locatif sans apport : comment s’y prendre ?

Établir un dossier de prêt est une tâche assez complexe. Voilà pourquoi il est conseillé de se faire assister par un professionnel du domaine. Celui-ci vous aidera à trouver un bien correspondant à vos attentes. Ainsi, le notaire pourra vous assister juridiquement pour sécuriser votre achat en rédigeant le compromis de vente.

Le courrier quant à lui va vous accompagner pour constituer le dossier. Mais il va faire plus que ça, car il négociera en votre nom auprès des banques afin d’obtenir le meilleur taux et de bonnes conditions de crédit pour votre beau projet.

Vous vous demandez si c’est vraiment possible de faire un investissement locatif sans apport. Et bien sûr, oui, c’est possible. Montez un bon dossier et vous obtiendrez votre prêt.